FIFIGROT TOULOUSE

    Le Fifigrot est né de la passion d’une poignée d’allumé-e-s qui veut mettre en valeur le cinéma indépendant, iconoclaste, révolté et joyeux. Au-delà du cinéma ,c’est l’ensemble de la création indépendante (musique,arts plastiques, littérature) qui est soutenue par le Fifigrot.

    affiche-fifigrot2016.jpg Benoît Delépine définit le vrai cinéma Grolandais comme “sauvage. Primitif. Pour tout dire indicible. Qui fait si peur qu’on en rit”. En effet, tous les films de la compète officielle semble faire honneur à cette citation, tant il peut s’en dégager une sauvagerie bestiale et une folie furieuse (Goran, We are the Flesh, La Vengeresse,Grave,Dogs).
    Pas étonnant d’ailleurs qu’un grand nombre soit des premières œuvres. Les cinéastes ont souvent tendance à se calmer après leurs premiers essais rageurs.
    L’édition complète s’est axée en partie autour de cette animalité de l’homme et de l’humanité de l’animal. Un véritable zoo humain qui a amené la joyeuse équipe toulousaine à collaborer avec un lieu comme le Muséum d’Histoire Naturelle et à inviter un généticien de renom comme André Langaney pour apporter ses éclaircissements avisés.