50. Compte rendu de la réunion publique du 2 novembre 2016

Lieu : Centre Alban Minville
Participation : 30 personnes Élus présents : Monsieur BIASOTTO (Maire Adjoint), Madame BENAYOUN NAKACHE (chargée de Mission) Services municipaux présents : Madame NORDEZ (Direction du Contrat de Ville et du Renouvellement Urbain), Madame MONCHAUZOU (Direction du Contrat de Ville et du Renouvellement Urbain), Madame MIATELLO (Direction du Contrat de Ville et du Renouvellement Urbain), Monsieur LAVERGNE (Pôle Sud), Monsieur GELIS (Pôle Sud), Madame RAGOT (Démocratie Locale), Madame DROUIN (Démocratie Locale)

democratie_locale.jpgRéunion débutée à 18h40
Monsieur BIASOTTO remercie les participants pour leur présence et invite les services à se présenter.

I – Les opérations de renouvellement urbain

Madame MIATELLO présente ensuite les chantiers en cours en lien avec le renouvellement urbain :

 Petit bois : le chantier arrive en fin de travaux ; des aménagements végétalisés seront effectués au Printemps 2017

 Aire de jeux : la livraison est prévue pour fin novembre 2016

 Place Nikki Saint Phalle : la livraison est prévue pour mi -2017

 Rue André Maurois : les travaux seront terminés mi-décembre (trottoirs, containers enterrés, végétalisation)

 Dalle Tintoret : la livraison est prévue fin Novembre 2016

 Résidentialisation Tintoret et Patrimoine : la fin des travaux est prévue pour la fin du 1er trimestre 2017

Les opérations à venir en 2017  :

 Ilot 1 (Habitat Toulouse) : un nouveau programme de logements avec une nouvelle forme d’habitat, moins dense est en cours de réflexion

 Démolition de l’EHPAD (occupé par l’Association Espoir) : le CCAS prévoit la démolition dans 1 an (octobre 2017) et la reconstruction sur la même emprise

L’architecte est en cours de recrutement : des esquisses seront proposées lors de la prochaine instance

Echanges :

Les aménagements ne sont pas terminés autour de Camus et, depuis le mois de Septembre, le Petit Bois est dans le noir :

 Madame MIATELLO  : en effet, concernant les aménagements, il reste la liaison avec le Petit Bois. S’agissant de l’éclairage, les services en ont été informés et il apparaît que cela résulte de dégradations. Actuellement, un travail est mené afin de sécuriser les installations et les mettre hors de portée.
Il y a une fuite sur les bassins d’eau, les plans d’eau sont sales, les bancs sont dégradés, certains sont renversés, il y a des passages réguliers de quads, les dalles de la place sont fendues, les poubelles débordent (pas assez vidées et pas en nombre suffisant), le stade est sale, la fontaine est déjà dégradée … il y a un véritable problème de propreté.
 Madame MIATELLO : la fuite d’eau provient d’un problème sur l’arrosage intégré ; cela a été réparé en début de semaine. A surveiller et alerter les services techniques si jamais la fuite persiste
 Mr LAVERGNE : il faut noter que des espaces ne sont pas encore livrés ; les services ne sont pas encore mobilisés pour les interventions.

Le pôle est en charge de la propreté mais le constat que font les riverains est le même que celui que fait le pôle : la propreté dans le quartier ne dure pas. A ce titre, les marchés sont en cours de renégociation avec les régies de quartier et à compter de Janvier 2017, ce n’est pas le nombre de passages qui va être regardé mais le résultat lors de chaque passage. Désormais, c’est le critère de la vitesse à laquelle l’espace public se dégrade qui va déclencher les interventions.

Concernant les encombrants, actuellement, sur le secteur, il y a deux tournées par semaine pour les collecter sur certaines résidences : le mardi et le jeudi, ceci en complément des prises de rendez vous auprès de Allô Toulouse. De plus, des lieux de dépôts sauvages ont été listés et font l’objet d’un ramassage systématique. Des enquêtes sont menées afin de rechercher les personnes ayant réalisé ces dépôts afin de les sensibiliser pour qu’ils utilisent le système de prise de rendez vous par un appel auprès d’Allô Toulouse

Des actions sont aussi menées avec les bailleurs : il leur a été demandé de sortir les encombrants la veille après 20h00 ou avant le passage des équipes afin de limiter le temps passé sur l’espace public.

Pour rappel, 9 000m3 d’encombrants auront été sortis de l’espace public, en 2016, par le pôle Sud.

 Madame NORDEZ : la DVCRU travaille aussi sur des actions de sensibilisation, de prévention. C’est une des préoccupations principales pour 2017 en lien avec les bailleurs.

Cette réflexion pourrait être étendue aux Conseils Citoyens avec des groupes de travail qui pourraient proposer des actions de terrain, en terme de prévention, de communication aux habitants.

Présence de dépôt divers et variés et nouveau point noir de dépôt sauvage au niveau du parking du stade de Canto Laouzetto

 Monsieur LAVERGNE  : ce point va être intégré dans les tournées (nouveau point noir à recenser). Il faut aussi faire la distinction entre les dépôts générés par les riverains et ceux générés par les artisans qui, dans certains cas, se débarrassent de leurs déchets sur l’espace public, afin de ne pas payer de taxes inhérentes aux filières de recyclage spécifiques et payantes.

Des contacts ont aussi été pris avec les déchetteries, afin de travailler sur les jours et horaires d’ouverture.
Depuis plusieurs années, une demande de modification des horaires d’ouverture de la déchetterie a été faite par les habitants car de nombreux déchets arrivent sur les clôtures des riverains de Lafourguette et restent devant le portail pendant 2 jours.

 Monsieur BIASOTTO : il faut travailler à être réactif et à stabiliser l’entretien des espaces publics. On se doit de maintenir / optimiser les nouveaux espaces livrés. A ce titre, réunir les forces vives du quartier et travailler sur l’anticipation, la prévention est une piste qu’il convient de développer.

Il convient d’apporter une vigilance particulière à la tenue des chantiers (communication, sécurisation), car il y a eu des périodes difficiles (grilles de chantier affaissées, mauvaise signalisation, pas de communication….) – ex chantier Tintoret

 Madame MIATELLO  : le chantier est contraint et nécessite des interventions jusqu’à la coursive, les impacts sur les usagers sont donc très importants. Un rappel va être fait aux entreprises pour mieux tenir leur chantier.

Au niveau de l’arrivée du Métro, il y a des poubelles pleines et des barrières qui gênent le passage des piétons et des véhicules

Point sur les thématiques remontées par le Conseil Citoyen :

 demande de commerces plus diversifiés

 problème de sécurité / absence de sécurité

 propreté

 plan de circulation

 piscine

 accès au cimetière

Quid du secteur du Milan ?3 copropriétés et 2 lotissements

 Madame NORDEZ : s’agissant des 2 copropriétés de Milan et de la Rocade

Un diagnostic flash, sur l’état de ces 2 copropriétés devrait être réalisé d’ici fin 2016 (pour une durée non connue à ce jour) et devrait permettre d’avoir une vision claire de leur état permettant, par la suite, de déterminer leur devenir et/ou les actions à engager. Le problème risque de persister car la ville n’intervient pas dans les copropriétés privées.

La Mairie de Toulouse a aussi un local dans la copropriété du Milan, qui est utilisé par une Association (les Petits Débrouillards). Une demande de chiffrage pour la remise en état après libération a été faite auprès des services, afin de transformer ce local en lieu d’accueil pour les Associations.

II – Présentation des chantiers sur l’espace public par les services du pôle

Rappel des missions du pôle = propreté et gestion des petites interventions

 Place Van Gogh : reprise de l’îlot central

 Passage le Titien : reprise du revêtement du passage devant l’immeuble

 Parking Braque : reprise des trottoirs

 Rue Bernanos : création de 2 places de stationnement

 Paul Gervais : protection des trottoirs

 Parking Pergaud : protection du parc

 Impasse Théodore Richard : suppression d’anciennes places de stationnement

 Lotissement la Tourasse : sécurisation traversée piétonne

 Allées de Bellefontaine (projet) : sécurisation de la traversée piétonne

 Impasse Foulquier (projet) : sécurisation accès école et stationnement

 Aire de jeux des Allées de Bellefontaine : étude d’un réaménagement pour l’année 2017

Quid de la concertation avec les utilisateurs pour les aménagements Impasse Foulquier ?

 Monsieur BIASOTTO: la sécurité de tous les groupes scolaires est une priorité. Les aménagements seront bien entendu mis en place en concertation avec les utilisateurs. Au niveau de l’Impasse Foulquier, il fallait régler la problématique des flux et des stationnements. Une réunion sera planifiée après le 15 Novembre avec les utilisateurs (crèche, centre social, école). Cependant un arrêt minute n’est peut être pas la solution la mieux adaptée ; ce sera à étudier.

Les aménagements de proximité se font selon 2 axes :

 la durabilité des aménagements réalisés,

 l’usage qui en est fait afin d’optimiser l’entretien au quotidien.

Pour rappel, 600 interventions auront été réalisées par le service du Pôle Sud sur l’année 2016.

Pour la Rue Bernanos : les places de stationnement sont appréciées mais des aménagements devaient être installés de l’autre côté, afin de limiter le stationnement anarchique à cheval sur le trottoir.

 Monsieur BIASOTTO : le service du pôle va prendre en compte cette demande ; cependant des aménagements plus lourds sont envisagés dans le cadre d’une étude sur la centralité commerciale.

En effet, il y a peu de lisibilité pour les véhicules et les piétons, tant au niveau de la sortie du métro, que devant la boulangerie, sur le rond point, sur les trottoirs. Une restitution sera faite d’ici quelques mois aux élus et sera présentée, par la suite, aux riverains.

Problématique des travaux sur le réseau de chauffage, présence de rats et impossibilité de prendre rendez-vous avec le Maire de Quartier ; Le chantier a été mal tenu cet été et n’a pas été suivi ; pas de communication faite aux commerçants.

 Monsieur BIASOTTO : il est vrai que cet été, le chantier a été réalisé en urgence et que la communication n’a pas été faite correctement auprès des usagers. Cependant, depuis, cela a été rectifié : le chantier qui a redémarré est désormais sécurisé et la communication est faite (balisage des cheminements).

S’agissant des aménagements, il y a une étude en cours. Il est préférable, avant de prévoir des interventions, d’attendre le rendu de cette étude. Cela pour éviter de dépenser de l’argent dans des aménagements provisoires.

Concernant les nuisibles, les services de l’hygiène ont été saisis et sont intervenus.

Enfin, il est rappelé que le Maire de Quartier assure des permanences, tous les mercredis sur Reynerie et sur Bellefontaine; de plus, Madame BENAYOUN NAKACHE assure aussi des entretiens.

III – Point sur la centralité commerciale

Dans un soucis de diversité, il est envisagé d’installer un commerce généraliste dans l’ancien local de DIA.

Des éléments complémentaires devraient être amenés lors de la prochaine commission de quartier.

Rappel des mouvements en cours au niveau des commerces de la place.

En parallèle de cela, l’étude sur la centralité devrait venir compléter ces mouvements car celle ci est axée sur l’amélioration de la santé commerciale de certains cœurs de quartier, sur l’amélioration du cadre de vie et sur le dynamisme commercial. Le cœur de quartier de Bellefontaine fait partie des 36 cœurs de quartiers qui ont été retenus sur les 68 proposés sur l’ensemble de la Ville.

Dans le cadre de cette étude, différentes thématiques sont étudiées. Elles doivent permettre d’établir un diagnostic et de proposer des préconisations (stationnement, circulation, aménagement de l’espace public, signalétique…)

IV – Points divers :

Quel est le devenir de la piscine

 Monsieur BIASOTTO : la piscine a ouvert ses portes aux scolaires et aux clubs début octobre pour une durée de 10 mois. A compter l’été 2017, elle sera fermée à tout public pour une durée minimale de 18 mois, afin de réaliser des travaux lourds de restructuration.

Il s’agit de répondre aux demandes de la Direction de la Sécurité Civile et des Risques Majeurs (DSCRM) qui a émit un avis défavorable à l’exploitation de cet équipement, du fait de la détérioration importante des éléments de soutènement de l’ouvrage. En effet, afin de conserver un accès sécurisé, des étais ont été posés sous le bassins et sous ses plages ; cependant l’accès est limité à 80 utilisateurs simultanément.

A ce jour, l’estimation des travaux s’élève à 5,3 millions d’euros afin de reprendre entièrement l’équipement.

Les retours du conseil citoyen ont été pris en compte :

 l’équipement sera bien conservé sur Bellefontaine,

 plusieurs scénarii sont étudiés portant sur une reconstruction à l’identique ou une variante avec des aménagements complémentaires.

Concernant les activités scolaires durant le temps des travaux, des réflexions sont en cours, avec les services des Sports, afin de répartir les classes sur d’autres équipements.

Incidences de la construction de la mosquée de Basso Cambo :arrivées de personnes supplémentaires,circulation,stationnement …

 Monsieur BIASOTTO : pour le stationnement, un parking privatif doit être crée et il est rappelé que le parking de l’hypermarché est public. Enfin, la proximité du métro devrait inciter les pratiquants à utiliser les transports en commun.

Concernant les études en cours sur le réaménagement de la zone à long terme, il est recherché une locomotive, un équipement fédérateur, afin de dynamiser le site. Cela sera fait en parallèle du programme de TISSEO, qui vise à doubler les rames de métro de Basso Cambo, sur les 2 prochains étés, pour les faire passer de 26 à 52 mètres.

Des contacts ont été aussi pris avec les responsables du Géant Casino, afin de rendre le commerce et la galerie plus attractive, en lien avec les projets envisagés par la Ville.

Pour Basso Cambo, les parkings sont déjà plein : est ce que quelque chose est prévu ? s’agissant de la station vélos attenante au Métro, elle n’est pas sécurisée (dégradations) et sécurisante, est ce quelque chose est aussi prévu.

 Monsieur BIASOTTO : on peut imaginer que, comme à Balma Gramont, un parking silo soit construit. De plus, dans sa réflexion, on imagine que TISSEO a intégré le réaménagement des espaces dédiés aux transports en modes doux.

Durant les travaux d’été sur les lignes de métro, est il prévu d’améliorer les services de substitution (bus) ; pendant 5 semaines, les déplacements sont difficiles. Il pourrait être envisagé de conserver la ligne de bus 14 et de ne pas appliquer les horaires d’été sur les lignes de substitution (ligne 12)

 Monsieur BIASOTTO : pourquoi pas. Cela va être soumis aux services des transports. Cependant, ces travaux sont la réponse à une demande des usagers, visant à améliorer les services de métro sur les heures de pointe. Cela nécessite, il est vrai, des efforts sur une période de 5 semaines, durant les congés d’été.

La régie emploie 40 personnes et est amenée à opérer sur des communes extérieures. Cependant et au vu de tous les chantiers prévus dans le quartier, il pourrait être envisagé par la Ville de soutenir l’action de la régie, sur les contrats clausés par exemple en respectant la procédure des marchés publics. De plus, il est rappelé que depuis 1 mois il n’y a plus d’éclairage sur Lambert du 1 au 4 et sur AURIACOMBE tous les parkings sont éteints.

 Monsieur BIAOSTTO : tous les projets peuvent être portés et étudiés ; la seule limite étant qu’il n’est pas envisageable d’impacter les impôts et les loyers des locataires.

Pour ce qui est de l’éclairage, les Chalets et Patrimoine Languedocienne ont été alertés et les services travaillent en parallèle, pour remédier à la situation.

Quid de la maison de citoyenneté à Basso Cambo :

 Monsieur BIASOTTO : la maison de la citoyenneté est toujours d’actualité, mais n’est pas prévue sur Basso Cambo. La Construction est prévue sur la Reynerie, sur l’ancienne ZAC. Les travaux devraient débuter au Printemps 2017 pour une livraison fin 2019. Elle couvrira tout le secteur 6.

Monsieur BIASOTTO remercie les participants et les invite à l’occasion des prochaines instances.

Réunion terminée à 20h45

Print Friendly, PDF & Email
0