Les outils numériques au service de la démocratie participative.

** Les outils numériques au service de la démocratie participative


Dans quelle mesure les outils numériques sont-ils une chance pour la démocratie et pour la participation citoyenne ? De plus en plus d’institutions publiques et de collectivités territoriales comme le Conseil départemental de la Haute-Garonne, font appel aux solutions disponibles sur Internet, pour non seulement informer et communiquer, mais aussi pour associer les citoyen-ne-s aux projets de service public. Qu’il s’agisse des médias sociaux (Facebook notamment), des forums, des questionnaires en ligne ou des plateformes permettant de soutenir des projets par le vote et le débat, de plus en plus de solutions existent et se développent.
65 personnes ont participé à ce troisième atelier : 17 % d’élu-e-s locaux-ales, 14 % de technicien-ne-s de collectivités locales, 21.5 % d’acteurs-trices associatifs-ves, 35 % d’habitant-e-s, 12.5 % dont le statut est non connu.
Franck Bousquet, enseignant-chercheur à l’Université Paul Sabatier, au sein du Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (Lerass) a été l’expert de cet atelier, à l’issue duquel il a présenté une conférence inversée, à retrouver en vidéo.
Après une présentation du site haute-garonne.fr, ont été également évoqués les questionnaires en ligne et les espaces citoyen et acteur local. Ces outils numériques sont utilisés pour faciliter l’information des usagers mais également les démarches en ligne et la participation des citoyens.
Pour concrétiser les usages, l’administration d’une enquête en ligne a été réalisée au cours de l’atelier. Le questionnaire comprend cinq questions portant sur l’utilisation des outils numériques pour améliorer le Dialogue citoyen. Les participants ont été répartis en binômes et ont utilisé des tablettes ou des téléphones portables.

** Deux temps d’échanges ont encadré l’atelier, au cours desquels plusieurs thématiques ont été abordées :

  • la modération dans l’espace de dialogue du site haute-garonne.fr, la gestion des données personnelles, l’utilisation des données des enquêtes dans les poltiques publiques, la transparence des données publiques.
  • La question des usages différenciés, de la fracture numérique et de la nécessité d’instaurer de la médiation numérique pour toucher de plus larges publics, a occupé une bonne part des échanges.

    **Sept points de vigilance, propositions d’actions ou bonnes pratiques ressortent de cet atelier :

  • garantir la sécurité des données personnelles
  • assurer la transparence des informations
  • développer l’accès aux outils pour certaines catégories de population exclues,
  • mettre en place des médiations numériques sur le territoire
  • le développement du numérique ne doit pas se faire au détriment de l’humain dans la relation à l’usager

    **Bonnes pratiques

  • le numérique un moyen de cohérence pour les initiatives de démocratie citoyenne à l’échelle d’un bassin de vie,
  • ​l’outil numérique, un booster pour la démocratie participative (initiative de plateforme collaborative associative avec Toulouse Métropole).
Print Friendly, PDF & Email